Stories
6 commentaires

9 façons simples de mieux vivre même quand tout fout le camp

A l’aube de mes 40 ans, je suis heureuse d’avoir  appris à prendre soin de moi mentalement et physiquement même lorsque ma vie est un vrai bordel! Vers 20 ans, ma vie est devenue un tourbillon, les événements se sont enchaînés à la vitesse de l’éclair. Un boulot, un homme, des enfants, un 2éme puis 3ème boulot, l’achat d’une maison, la perte d’êtres chers… Des moments d’euphorie mais aussi de grandes fatigues et de désespoir. Comment garder un espace pour soi? Comment se protéger des micro agressions extérieures? Dans ces moments de speed positifs comment ne pas griller toutes ses cartouches d’énergies? Au fil du temps et de mes expériences, j’ai appris quelques trucs pour rester le plus calme possible dans les tempêtes mais aussi mieux dépenser mon énergie dans les moments de joie.

@21ninety

 1. Appréciez les petites choses de la vie

Oui, je démarre avec un conseil de grand-mère mais qui a le mérite de fonctionner. Mais franchement ça m’a pris du temps à le mettre en pratique. En fait des années parce que je suis de celles qui font  des plans sur la comète et pour les atteindre je fonce au risque de finir dessécher sur le bas côté. A m’exercer un peu chaque jour, je suis devenue peu à peu plus sensible à ces petites choses qui m’apaisent : ouvrir les volets et regarder le ciel, sentir l’odeur du café du matin, le parfum des cheveux de mes enfants, me rouler dans mon dressing et embrasser mes fringues ( je blague hein?!), caresser la couverture d’un livre, m’allonger dans mon canapé, écrire…

@dardencreative

2. Ne pas chercher l’approbation des autres

Maya Angelou disait :  » Le succès, c’est de vous aimer vous mêmes, c’est aimer ce que vous faites, et c’est aimer comment vous le faites ».

J’ai le profil de la bonne élève. J’ai toujours voulu être acceptée et aimée souvent au détriment de mes désirs réels et profonds. La peur d’être jugée et pas appréciée était si forte que souvent je me suis retrouvée dans des situations qui m’ont causé du tort psychologiquement. A faire cela, j’ai souvent eu la sensation de ne pas être à ma place et de ne pas rentrer dans le moule. Au fil du temps, j’ai compris que ce sentiment était  naturel puisque je n’étais pas là où je voulais être avec des gens qui me correspondaient vraiment. La 1ère personne à qui je devais plaire c’était MOI! Comment pouvais-je avoir une estime de moi si je ne prenais pas soin de moi?

Cela a été une des meilleures décisions de ma vie, une des plus difficile aussi. Être capable d’exprimer mes opinions et mes émotions, savoir dire non aux gens, à des choses et des situations qui ne me conviennent pas. Il y a eu une période de grande solitude parce que ce grand ménage a exclu de ma vie bien des gens, bien vidé mon agenda mais après cette période de disette sociale je me suis retrouvée avec des gens qui me portent, des activités qui  ne me frustrent plus. Et  dans ce cas de figure, je suis plus à même de savoir quand je suis micro-agressée et comment réagir sainement sans sombrer dans les affres du doute ou de la dépression dans les pires cas.

 

3. Le bon équilibre émotion vs raisonnement

Je suis émotive, empathique, sensible, intense donc à priori je ne suis pas une cartésienne pour beaucoup. C’est ce que j’ai cru pendant des années, on m’a dit que ce trop plein de réactivité ne faisait pas de moi quelqu’un de mature. Dieu merci, j’ai compris que c’est juste que je n’avais pas appris à équilibrer mes émotions. Dans une situation intense, à grande charge émotionnelle ou stressante désormais je prends le temps de me poser une question: devrais-je prendre du recul? Selon ma réponse, je sais comment agir de la manière la plus appropriée.

5. Ne pas se punir quand vous faites des erreurs

Souvent on pense que c’est normal de se critiquez après avoir raté quelque chose. Mais franchement où est l’intérêt de se faire aussi mal? Au lieu de se flageller, je vois si j’ai pu apprendre quelque chose de ses échecs. S’accorder  le temps de réfléchir sur ce qui s’est passé et comment éviter que la situation ne se répète à l’avenir sans penser de mal de ce que je suis. L’auto-critique négative finit par paralyser et cette auto-dévaluation ne fait qu’empoisonner notre psychisme. J’ai fait de mon mieux, j’ai appris et compris et je ferais mieux la prochaine fois.

@chocolako

4. Être attentif aux signaux de notre corps et notre psychisme

Les signes de gêne physiques sont plus identifiables que les signes de malaise psychologiques. Quand un aliment nous rend malade, on arrête de le manger. Mais quand est-il de nos pensées? Quand elles nous minent et grignotent notre énergie, font nous sentir nulle un peu plus chaque jour. Faire attention à sa façon de penser! Les plus grands progrès que j’ai accompli ont eu lieu quand j’ai pris le temps d’observer mes propres pensées, comme elles interagissent entre elles, jusqu’où elles vont et où elles me conduisent. TROP PENSER EST LE SIGNE D’UN ESPRIT EN ÉBULLITION!Il faut apprendre à s’en libérer , les ordonner pour rendre son esprit plus clair. Le yoga, la méditation, le sport, les activités manuelles ou artistiques sont des moyens pour parvenir à un état d’esprit plus calme et apaisé.

 

6. Accomplir ses rêves avec tous les moyens à sa disposition

Nous ne sommes pas toutes dans les meilleures conditions pour réaliser ses rêves. Mais je crois qu’il est important de mettre en place des stratégies qui nous permettent d’atteindre nos objectifs. Aussi fous soient ils, il y a parfois peu de garanties pour nous assurer que nous y arriverons mais être sur un chemin qui nous plaît est plus agréable à vivre que d’être à une destination qui nous frustre. Par exemple, lancer mon business, le défendre tous les jours pour qu’il existe et se développe me rend heureuse même si je travaille plus qu’auparavant et que ma situation financière est moins confortable qu’avant. Je ne suis pas heureuse, je suis juste bien dans ma peau.

 

7. Fêter ses petites et grandes victoires

Pour les perfectionnistes qui ne se félicitent jamais quand elles réussissent quoique ce soit parce qu’elles peuvent toujours faire mieux le risque est de ne jamais apprécier le chemin parcouru, les efforts accomplis. Le principe n’est pas de faire la fête pour tout et n’importe mais plutôt de prendre le temps de s’arrêter et de regarder ce qu’on a réussi à faire. On s’aperçoit alors qu’il y a de nombreuses choses que l’on a réussi à accomplir sans y faire attention. L’étape d’un projet passé, un examen réussi, une rencontre qui a pu se réaliser.

 

8. Prendre le temps de se connaître

Apprendre à se connaître est une aventure difficile mais ô combien gratifiante. Cela demande beaucoup de patience et cela peut vous chambouler profondément. Par où commencer? Notez  les choses qui me rendent unique, ce qui me rend vraiment heureuse, ce qui est important, ce que je tolère ou pas, qu’ai-je envie de changer chez moi, à quoi ressemble une journée parfaite. Il ne faut pas avoir peur de creuser profondément. Un des meilleurs moyens d’aller au fond des choses est de garder à l’esprit que si vous n’avez pas une réponse claire vous devez continuez vous  posez la question.

Par exemple: Pourquoi je ne suis pas capable d’exprimer mes sentiments? Parce que j’ai peur d’être jugée, alors  pourquoi j’ai peur d’être jugée? – Parce que je n’ai rien d’intéressant à dire – Pourquoi ai-je le sentiment d’être inintéressante? Et ainsi de suite jusqu’à ce que la réponse vous convienne.

C’est un exercice difficile qui peut remuer des souvenirs, des émotions profondes et traumatiques, si vous vous sentez submergez par ceux-ci n’hésitez pas à demander l’aide et le soutien de vos proches et/ou d’un thérapeute.

 

9. Sortir de sa zone de confort

Je suis dans le contrôle, voire un monstre de l’anticipation. Je suis vraiment à mon aise dans une routine bien établie où chaque événement et chaque chose est à sa place. Mais je suis aussi très curieuse. Alors quand à l’adolescence il m’a fallu voyager hors de mon cocon, j’ai commencé à développer toutes sortes d’angoisse et un stress aigu sur les nouvelles expériences qui se présentaient. Il m’arrivait d’être paralysée par la peur, en position fœtale dans mon lit ou sur un canapé à l’idée de découvrir, ou changer certains aspect de mon existence pour découvrir de nouveaux lieux, de nouvelles gens…Mais apprendre à dépasser ces peurs et ces doutes m’a permis de progresser, de changer mon attitude et vivre ma vie de façon plus complète.

Voilà 9 trucs pour mieux vivre. Avec l’expérience, j’ai compris que cette liste n’est que le résultat de mon propre parcours. Il n’existe pas de vérités gravées dans le marbre mais je crois  que partager son expérience peut aider d’autres personnes à trouver leur propre voie et de se sentir mieux. Et j’adorerais avoir votre retour sur le sujet, ce qui a marché pour vous!

Cette entrée a été publiée dans : Stories

par

Fondatrice de Vegan Beauty

6 commentaires

    • Salut! Je crois que l’on oublie souvent que nous ne sommes pas seules à vivre ces différentes situations. Je suis contente que ça t’ai plu 🙂

      J'aime

  1. Merci pour tes mots qui me font me sentir moins seule. Il y a du chemin à parcourir avant de me remettre sur pied (burnout) mais tes conseils me semblent judicieux pour y parvenir. XOXO

    J'aime

    • Ton commentaire me touche beaucoup. Le burnout est une épreuve difficile, j’espère que tu es entourée et aimée dans ce passage. Prends bien soin de toi. Bises ❤

      J'aime

    • Bonjour Nathalie,
      Je suis heureuse de vous lire et bienvenue sur le blog! Merci pour l’article, le partage d’expériences et si important. On peut vite croire que nous sommes seules à vivre ses difficultés. Nous ne sommes pas seules.
      A bientôt ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s