a la une
Laisser un commentaire

Est-ce dangereux de colorer ses cheveux?

Qui a résisté à l’envie de se colorer au moins une fois ses cheveux? Pas moi en tout cas:) Des études  estiment que 75% des femmes l’ont fait au moins une fois dans sa vie (lesquelles études s’il vous plaît?! Bref…). L’utilisation de colorant capillaire est devenue une pratique courante dans notre culture mais qu’en est-il de notre santé capillaire? Je fais attention à mon alimentation, à ce que je bois, à bien bouger alors il était sûr qu’un jour je me poserais la question du « qu’est ce que je mets sur mes cheveux? ».

Le danger des toxines.

Je le sais depuis longtemps maintenant. Nous sommes exposées à des agents toxiques et les cosmétiques ne font pas exception. Sachant que ces toxines peuvent être responsables d’inflammation, de problèmes hormonaux et cancers, je crois vraiment qu’il est important de savoir où ils se trouvent. Vu la fréquence à laquelle que j’utilise des produits capillaires, c’est essentiel que j’y vois plus clair.

L’importance de la composition de sa coloration.

Première découverte! Un grand nombre de produits chimiques utilisés dans une coloration ont été reliés à différentes formes de cancer (poumon, sein) ou problèmes de santé (dérèglement hormonaux)! Je ne me rendais pas compte à quoi je m’exposais en colorant mes cheveux. Imaginez si je me colorais une fois par mois?!  Je n’ai pas l’intention d’abandonner cette pratique mais pour changer il faut savoir (le savoir c’est le pouvoir hein hahaha!). Alors quels sont ces produits dangereux?

1. Formaldéhyde (Formol)

C’est un conservateur commun utilisé en cosmétique. Il est classé comme produit cancérigène par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC).

2. P-PHENYLENEDIAMINE (PPD)

C’est un colorant souvent utilisé en industrie (cosmétique, textile, caoutchouc) pour ses propriétés couvrantes, sa résistance aux hautes températures et son coût assez bas. Il présente des dangers pour la santé parce ce qu’il est un dérivé du pétrole : problème de peau et problème respiratoire entre autres. Plus la teinture est foncée, plus le taux de PPD sera élevé!

3. DMDM Hydantoin (DMDM)

C’est un aussi un conservateur anti-microbien mais aussi un libérateur de formol. Il a les même conséquences que le formaldéhyde cité plus haut.

4. L’ammoniaque

Ce composé associé au peroxyde d’hydrogène (Eau oxygénée) sont la base des décolorants pour éclaircir les cheveux. L’ammoniaque permet d’ouvrir les écailles du cheveu pour qu’ensuite les agents colorants puissent modifier sa structure en le re-pigmentant.  Mais le processus répété régulièrement fini par abîmer les écailles  et laisse le cheveu poreux et sec, le fameux effet « Paille ».

6. La résorcine

C’est un composant courant dans divers type de colorations. C’est un perturbateur endocrinien, il peut affecter le fonctionnement de nos hormones.

Quelles sont les alternatives?

La coloration végétale est une excellente alternative pour votre santé et pour le soin de vos cheveux. La coloration végétale est obtenue à partir de racines et d’écorces réduits en poudre. Additionnées à de l’eau, ils forment une pâte qui s’applique sur les cheveux. Promis un post arrive sur la coloration naturelle à la maison 😉

Cette entrée a été publiée dans : a la une

par

Fondatrice de Vegan Beauty

Laisser un commentaire